Offrir un massage relaxant, créer de l’espace, libérer les restrictions et soulager des tensions musculaires sont le quotidien de chaque massothérapeute. L’intégration de techniques de stretching revient à finaliser le soin et à proposer un travail beaucoup plus global et holistique.

1. Compléter l’effet de détente d’un massage

L’introduction de manoeuvres d’étirement au cours d’une séance de massothérapie produit un effet beaucoup plus ciblé, qui soulage et relaxe. Tout en douceur, les étirements apportent une spécificité unique à votre massage. Ils sont alors des alliés majeurs pour combattre une contracture rebelle, un muscle spasmé ou un tissu rétracté.

2. Cibler des noeuds de tension spécifiques et diminuer, voire abolir les douleurs reliées

Les techniques de stretching intégrées à votre soin aident à libérer la totalité des contractures et des restrictions. De ce fait, vous agissez sur la souplesse et la flexibilité musculaires et périarticulaires. En complément des effets purement physique, la réduction d’une douleur ciblée ou de restrictions et l’augmentation de l’espace ont de nombreux bénéfices, tels que :

  • une meilleure posture
  • une meilleure épense énergétique,
  • un fonctionnement plus efficace des chaînes musculaires,
  • un bon travail des organes.

3. Corriger spécifiquement les problèmes posturaux

Par une connaissance plus approfondie de l’anatomie, des principaux types d’étirements et de limitations, chaque thérapeute agit de manière ciblée et adaptée à la condition de son client. Ainsi les étirements intégrés dans une séance sont sélectionnés selon le besoin. Ils sont aussi appliqués au bon moment pour lever des tensions musculaires liées aux débalancements.

Informez-vous sur notre formation en stretching incorporé!